Participer à la lutte contre le réchauffement climatique en réemployant des emballages à empreinte carbone quasiment nulle.

 

Jeter des cartons induit de polluer de plusieurs manières. Premièrement, le transport vers les centres de déchets, mais aussi l’énergie utilisée pour détruire les cartons et les émissions liées à cette activité, qui représentent du rejet de CO2 en plus dans l’air que nous respirons.

Pour les cartons recyclés, l’empreinte carbone est moins lourde, mais elle existe tout de même. En effet, il faut également acheminer les cartons vers les centres de recyclage et le processus de recyclage lui-même nécessite de l’énergie, beaucoup d’eau et des intrants chimiques pour se débarrasser de la colle, par exemple. Le recyclage n’est pas une mauvaise chose en soi car il permet d’une certaine manière de réutiliser des déchets, mais il ne devrait être la solution qu’en cas de nécessité absolue, c’est-à-dire quand il est jugé impossible de réemployer un carton.

Le but est de pouvoir réemployer le plus de fois le plus de cartons possible, pour diminuer l’empreinte carbone de chacun et participer à la lutte contre le réchauffement climatique qui accélère et aura des conséquences très néfastes s’il n’est pas endigué.