Skip to main content

L’économie circulaire : une révolution durable est en marche

Economie circulaire

Aujourd’hui, le modèle économique traditionnel « extraire, fabriquer, consommer, jeter » a atteint ses limites. Les conséquences environnementales de notre système de production sont alarmantes : environ 80 % de l’impact environnemental d’un produit sont générés dès sa conception¹. L’urgence est de passer d’un modèle jetable à un modèle durable. C’est le concept de l’économie circulaire. Celui-ci nous invite à repenser notre système économique, de la conception des produits à leur fin de vie.

 

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

 

Chaque année, l’Union européenne génère environ 2,2 milliards de tonnes de déchets². Ce chiffre inquiétant incite à passer à une économie plus vertueuse. Mais qu’est-ce que l’économie circulaire ?

 

La définition de l’économie circulaire

Il n’existe pas de définition officielle de ce concept. Toutefois, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) en propose une largement relayée :

« L’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus. »

L’économie circulaire est une approche se plaçant par opposition au modèle d’économie linéaire : extraire, produire, consommer et finalement, jeter.

 

Les initiatives gouvernementales pour promouvoir l’économie circulaire en France et ailleurs

En France, les gouvernements successifs ont pris des mesures significatives pour promouvoir l’économie circulaire. En août 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a introduit le concept d’économie circulaire4. En avril 2018, une feuille de route économie circulaire a été publiée pour renforcer ces efforts5. Enfin, la loi AGEC de février 2020 a établi des objectifs concrets, comme l’élimination du plastique jetable d’ici 20406.

Plusieurs actions vont en ce sens, au niveau européen ou mondial. De son côté, l’Union européenne s’est engagée dans différentes actions pour l’économie circulaire en 2020, 2021 et 20227. Parallèlement, 193 États membres des Nations Unies ont signé les objectifs de l’agenda 20308. Le mouvement est donc d’envergure mondiale.

 

Quels sont les principes de l’économie circulaire ?

 

D’après l’Institut mondial de l’économie circulaire, la population mondiale devrait croître de 43 % entre 2012 et 21009. Un réel enjeu environnemental auquel l’économie circulaire peut répondre. Celle-ci se décompose en 3 grands domaines de la vie d’un produit : la production, la consommation, la gestion du déchet.

 

La production

L’étape de la production doit répondre à plusieurs principes clés :

  • L’approvisionnement durable des entreprises en ressources (par exemple, utiliser des cartons de réemploi pour ses emballages ou utiliser des ressources locales) ;
  • L’éco-conception : les industries doivent concevoir leurs produits en pensant dès le début aux critères de réparabilité ;
  • L’écologie industrielle et territoriale : l’objectif est de favoriser l’optimisation des ressources entre entreprises (par exemple, les déchets d’une entreprise peuvent devenir de la matière première pour une autre) ;
  • L’économie de la fonctionnalité : l’idée est d’encourager l’usage d’un produit plutôt que sa possession (comme les vélos en libre-service).

 

La consommation

Deuxième étape de l’économie circulaire : la consommation. Elle doit être responsable. Cela suppose de prendre en compte l’impact environnemental dans nos choix d’achat. Ici, la responsabilité est à la fois du côté du consommateur et de l’industriel. Tous deux doivent faire en sorte d’allonger le plus possible la durée d’usage d’un produit. Chez Carton Vert, nous nous attelons à donner une seconde vie à vos cartons usagés.

 

La gestion des déchets

En fin de cycle, lorsque le produit ne peut plus être réutilisé, le recyclage intervient. L’objectif est alors de créer de nouvelles matières premières. Mais attention ! D’après les principes de l’économie circulaire, le recyclage ne doit pas être un réflexe quand le réemploi est encore possible. La réutilisation doit être privilégiée, le plus longtemps possible.

 

Pourquoi passer à une économie plus circulaire ?

 

La transition vers une économie circulaire est aujourd’hui indispensable pour plusieurs raisons majeures :

  • Pour préserver notre environnement: réduire les impacts environnementaux liés à l’extraction, à la fabrication et à la consommation des produits est indispensable à la préservation de notre planète. Selon la Fondation Ellen MacArthur, la mise en œuvre de l’économie circulaire pourrait diviser par deux les émissions de dioxyde de carbone d’ici 203010.

 

  • Pour réduire notre dépendance économique: à ce jour, l’Union européenne dépend fortement des importations de matières premières. Une situation la rendant vulnérable aux fluctuations des prix ou aux conflits géopolitiques. Les risques de rupture d’approvisionnement sont réels. De plus, l’économie circulaire offrirait la possibilité de réaliser des économies substantielles (près de 380 milliards de dollars par an en matières premières)10.

 

  • Pour créer de l’emploi et de nouvelles opportunités : la transition vers une économie circulaire générerait la création de 700 000 emplois d’ici 2030 au sein de l’UE7. En parallèle, des métiers ou secteurs innovants apparaissent, comme l’ingénierie de l’éco-conception.

 

Entrez dans la boucle de l’économie circulaire avec Carton Vert

 

En 2021, le taux de circularité de l’Union européenne (c’est-à-dire la quantité de ressources provenant de matières se déplaçant en boucle circulaire) était de 11,7 %. C’est supérieur à la moyenne mondiale : cela montre bien les progrès réalisés à notre échelle.

Un exemple très concret de cette transition ? La démarche de réemploi des cartons usagés menée par Carton Vert. Nous participons à l’allongement de la durée de vie des cartons en les collectant au sein de votre entreprise. Puis, nous contribuons à approvisionner durablement nos clients en emballages réemployés.

Vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice ? Alors, vendez-nous vos cartons réemployables et limitez vos émissions de CO2 !

 

Les 3 points à retenir :

 

  • L’économie circulaire s’oppose au modèle traditionnel : « extraire, produire, consommer, jeter ».
  • La réglementation s’inscrit dans le sens de l’économie circulaire, en France et dans le monde (par exemple avec la loi AGEC pour favoriser le réemploi).
  • La réutilisation de cartons usagés avec Carton Vert est un exemple très concret de l’économie circulaire.