Skip to main content

Que deviennent les déchets cartons ?

Cartons usagés

Tous les ans, près de cinq millions de tonnes de cartons sont jetées en France. Ces déchets font partie des mieux recyclés. Leur taux de recyclage atteint 80 %, mais la loi AGEC soutient une autre solution plus bénéfique des cartons d’emballage usagés : le réemploi. À l’horizon 2027, l’objectif du Gouvernement est d’atteindre 10 % d’emballages réemployés.

 

Qu’est-ce que le carton ?

 

Comme le papier, le carton est fabriqué à partir de fibres de cellulose vierges (bois provenant des coupes d’éclaircie, chutes de scierie) et/ou de fibres cellulosiques recyclées. Elles sont obtenues à partir de déchets papiers et cartons. La masse au mètre carré du carton dépasse les 224 g.

 

Bon à savoir : Quel est l’impact environnemental du carton ?

Avec ses 81 usines, l’industrie du papier et du carton est souvent accusée d’être une grande consommatrice d’eau, de produits chimiques et d’énergie. Elle s’est depuis longtemps engagée dans la limitation de ses émissions de CO2. En 30 ans, elle a réduit ses consommations à la tonne produite d’énergie (- 27 %), d’eau (- 70 %), et de rejets de matières oxydables dans l’eau (- 70 %). La quantité moyenne d’eau nécessaire pour fabriquer un kilogramme de carton est de 1,6 L

 

Pourquoi le carton est-il recyclé ?

 

Une tonne de papier-carton recyclée permet d’économiser 10 MWh, soit la consommation d’énergie annuelle d’un Français. Tous les cartons se recyclent, sauf ceux qui sont souillés, tachés d’huile, humides, etc. 

Si ni la réutilisation ni le recyclage ne sont envisageables, le Code de l’environnement prévoit la valorisation énergétique. Le principe est simple : utiliser l’énergie produite lors de la combustion ou de la méthanisation des déchets cartons sous forme de chaleur ou d’électricité.

La matière carton peut être réutilisée jusqu’à huit fois. Au-delà, la fibre se dégrade. Recycler le carton permet de fabriquer de nouveaux emballages, boîtes à chaussures, boîtes à œufs, meubles, objets déco, etc.

 

Quelles sont les étapes du processus de recyclage des déchets cartons ?

 

  1. Collecte des cartons. Cinq millions de tonnes sont collectées par an, dont deux en emballages ménagers et trois en emballages commerciaux/industriels.
  2. Acheminement vers les centres de tri/recycleurs.
  3. Tri mécanique et manuel des déchets cartons.
  4. Conditionnement en balles. Elles sont ensuite envoyées vers une usine de papeterie, ou exportées, faute de capacité suffisante pour retraiter ces flux. Le papier-carton représente 19 % des déchets exportés par la France
  5. Brassage du carton dans un pulpeur (une grande cuve remplie d’eau).
  6. Séparation des fibres des autres matériaux.
  7. Épuration de la pâte à papier formée (retrait des impuretés, vernis, agrafes, colle).
  8. Désencrage de la pâte, puis blanchiment.
  9. Séchage, puis pressage de la pâte propre et homogène pour faire une feuille de papier ou de carton.
  10. Mise en bobine-mère de la feuille.

 

Bon à savoir : Quels sont les trois grands défis liés au recyclage des papiers-cartons complexés ?

Le premier défi porte sur l’identification des emballages en centre de tri. La couche de plastique ou de métal sur la face externe peut empêcher la bonne orientation de l’emballage. Le second, sur le défibrage. Cette opération consiste à séparer la fibre-carton des autres matériaux. Si les fibres non défibrées représentent plus de la moitié du poids de l’emballage, il n’est pas recyclable. Le troisième, sur la limitation des pertes de matière à recycler, en particulier lors des phases d’extrusion des couches de plastique ou d’aluminium.

 

Réutilisation des cartons : focus sur le réemploi, solution encore plus vertueuse et complémentaire au recyclage

 

Le réemploi du carton vise à récupérer et à réutiliser des cartons usagés ou des emballages en carton. Il leur offre une seconde vie, sans traitement ni consommation d’énergie. 

Le réemploi de cartons permet de réduire :

  • Les quantités de déchets cartons recyclés ou valorisés énergétiquement.
  • Les émissions de CO2.
  • La consommation de ressources naturelles.

Conseils sur le tri et le recyclage des cartons en entreprise

 

Les entreprises, artisans, commerces et administrations ont une obligation de tri à la source de huit flux de déchets :

  1. Le papier/le carton.
  2. Les métaux.
  3. Les plastiques.
  4. Le verre.
  5. Le bois.
  6. Les fractions minérales.
  7. Le plâtre.
  8. Les biodéchets.
  9. Les textiles, à l’horizon 2025.

Pour vous mettre en conformité, commencez par réaliser un état des lieux. Identifiez les sources de déchets cartons, leur volume, puis comptabilisez les coûts de gestion.

Ensuite, instaurez un tri des cartons usagés rigoureux au sein de votre entreprise :

  • Pour le recyclage, les cartons sont triés par état, placés dans les bacs de tri sélectif, puis collectés par une société privée de recyclage ou une collectivité territoriale. 
  • Pour le réemploi, les cartons sont triés par état et taille par Carton Vert, mis sur palette à plat, cerclés, ou filmés. Une fois un certain volume atteint, notre équipe vient les collecter. Notre start-up est la première solution de réemploi de cartons française s’inscrivant dans une démarche d’économie sociale et solidaire (ESS). Face au recyclage, le rachat de cartons usagés ou neufs dormants et le réemploi de cartons reste de loin la solution la plus écologique et économique.

La réussite du tri des cartons repose en majorité sur la sensibilisation du personnel. Cela peut passer par des ateliers ludiques, des campagnes de communication interne ou des évènements ponctuels. 

Enfin, pensez à établir un suivi des actions mises en place, et de communiquer les résultats en interne. Carton Vert vous fournit un certificat présentant les chiffres précis sur les tonnes de CO2 évitées.

 

Les 3 points clés à retenir :

 

  • Le recyclage des cartons suit un processus complexe, allant de la collecte des déchets à la mise en bobine-mère.
  • Le réemploi est une solution complémentaire au recyclage pour améliorer encore plus le cycle de vie des cartons.
  • Le non-respect de l’obligation de tri à la source des déchets non traités sur place constitue une infraction pénale. Elle est punie d’une peine maximale de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.